actuelment

Programmation

GUILLAUME MARY / Fleur et Volcan

Pour sa troisième exposition à la galerie Frédéric Lacroix, Guillaume Mary continue d’explorer le travail ébauché ces dernières années dans une série de nouvelles peintures pour la plupart de petits formats.

THOMAS SABOURIN / Superpouvoirs

“Les groupes humains produisent régulièrement – et notamment lorsque le niveau d'intégration de leurs pouvoirs est élevé – des imageries de la surpuissance. Impossible, aujourd'hui, en se promenant dans une grande capitale européenne, de ne pas être frappé par la profusion, souvent oubliée mais insistante, de l'auto-représentation du pouvoir centralisé sédimentée dans ces villes, ou des représentations des images manifestant le fantasme de la surpuissance techno-scientifique qui s'incarne dans la figure diversement assumée du « super-héros ».”

gallery

Les plaintes se divisent

Pierre TECTIN, dans son travail plastique, aborde son environnement comme un espace où les signes vont et viennent dans un ordre aléatoire. La plupart des œuvres produites, le sont avec des éléments, des « rebuts » qui proviennent de cet environnement immédiat. Ce sont souvent des « signifiants » qui abordent, dans leur création, la notion de tension entre des corps étrangers et intégrés.

ETIENNE LEROY

Ce sont des dessins ( au sens du trait ) et de la peinture, des cadres juxtaposés qui indiquent un chemin à suivre. La proposition d’une promenade visuelle dans un paysage mais aussi le cheminement de l’artiste dans son propre travail. Ces assemblages qui structurent l’espace nous disent les préoccupations d’Etienne LEROY, ses allers- retours - pour ceux qui connaissent son œuvre – entre deux échelles de gestes différents, celui du sculpteur et celui du peintre.

artist

Surface de la rivière

Sur ses nouvelles toiles, le regard de Guillaume Mary balaye la surface de rivières, bassins, et étangs : l’élément liquide, statique ou en mouvement, répond à la matière du peintre et questionne encore la prépondérance du fond.

Les Antiprismes

Pour sa deuxième exposition à la Galerie Frédéric Lacroix, Pierre Tectin présente une quinzaine d'"objets-sculptures", de petite taille et faits de bande-plâtrée, fil de fer, carton ou résine... des éléments pauvres, simples qui construisent un vocabulaire conceptuel. Sculptures ? Objets fétiches ? Autant d’aventures de formes que Pierre Tectin livre comme de petits langages personnels.

Galerie Frédéric Lacroix 2017